Les horaires

Horaires d'été
(à partir du 7 juillet et jusqu'au 1er septembre 2020) :

mardi : 9h - 13h
mercredi : 9h - 13h
vendredi : 15h - 19h
samedi : 9h - 13h

La bibliothèque est fermée le jeudi.

 FERMETURE ESTIVALE
La bibliothèque sera fermée du 4 au 15 août (inclus) et rouvrira ses portes à partir du mardi 18 août. 
Pour prendre en compte la durée de fermeture, tous les prêts effectués avant le 1er août seront prolongés jusqu'au 8 septembre.

Partager "Horaires du drive " sur facebookPartager "Horaires du drive " sur twitterLien permanent

Bibliothèque

Bibliothèque François-Mitterrand

9 rue Jean Jaurès
38610 Gières

04 76 89 37 28

Fermetures annuelles
1er, 8 et 21 mai Du 4 au 15 août 2020 Le mercredi 11 novembre Du 25 décembre au 2 janvier 2020

Accès
Bus 15 (arrêt Place de la République) Bus 14 (arrêt Edelweiss) Tram B et C (arrêt Gare de Gières) Parking en face et derrière la bibliothèque

Ces jours qui disparaissent (Timothé Le Boucher)

note: 5À lire absolument Marianne - 22 avril 2020

Après un chute, la vie de Lubin prend un étrange tournant. C'est comme s'il perdait la mémoire, un jour sur deux… ou comme si une autre personne prenait petit à [...]

Conte bleu (Marguerite Yourcenar)

note: 3Conte bleu Robert - 11 avril 2020

Juvenilia de l'auteur. Un aperçu des débuts de l'académicienne. A lire pour garder un point de vue général de l'oeuvre

Rien ne s'oppose à la nuit (Delphine de Vigan)

note: 5Sombre et émouvant Marianne - 25 avril 2020

Pour faire le deuil de Lucile, sa mère, Delphine de Vigan se plonge dans l'écriture. Elle nous raconte l'histoire de la famille dans laquelle a grandi Lucile, une famille joyeuse [...]

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Marianne

 

Rien ne s'oppose à la nuit (Delphine de Vigan)

note: 5Sombre et émouvant Marianne - 25 avril 2020

Pour faire le deuil de Lucile, sa mère, Delphine de Vigan se plonge dans l'écriture. Elle nous raconte l'histoire de la famille dans laquelle a grandi Lucile, une famille joyeuse et pleine d'enfants mais aussi tourmentée par la mort, la violence et les secrets. C'est une histoire sombre que Delphine de Vigan nous propose, on ne peut qu'être bouleversé par ce récit profondément émouvant et intime.
Un livre difficile, mais qui mérite d'être lu.

Ces jours qui disparaissent (Timothé Le Boucher)

note: 5À lire absolument Marianne - 22 avril 2020

Après un chute, la vie de Lubin prend un étrange tournant. C'est comme s'il perdait la mémoire, un jour sur deux… ou comme si une autre personne prenait petit à petit possession de son corps, de sa vie. À travers une histoire mystérieuse et pleine de suspens, cette magnifique BD propose une réflexion profonde sur l'identité et la perte de soi.

Plus haut que la mer (Francesca Melandri)

note: 4Plus haut que la mer Marianne - 15 avril 2020

Dans une prison sur une île, deux proches de détenus sont contraints par la tempête de passer une journée et une nuit ensemble. À partir de là, le fil de leurs histoires se déroule : il y a l'amour, la politique, les Années de plomb et la violence, mais aussi le quotidien d'une mère de famille nombreuse désormais seule pour s'occuper de ses enfants et le regard d'un père sur son fils meurtrier. Une relation se noue entre les deux personnages, qui se racontent les épreuves traversées. Un très beau roman.

Mes vrais enfants (Jo Walton)

note: 5Double vie Marianne - 15 avril 2020

La vie de Patricia, jeune anglaise née dans les années 1920, semble ordinaire : après une enfance marquée par la guerre, elle devient professeure d'anglais et se fiance. Mais un choix crucial sépare son histoire en deux directions, que le récit va explorer en alternance, un chapitre après l'autre. À travers cette forme d'une grande originalité, le roman traverse l'histoire de notre époque en abordant de grandes thématiques comme l'émancipation des femmes et la menace nucléaire. Mais c'est toujours à l'histoire intime que la grande Histoire s'articule, ce qui donne à Mes vrais enfants une grande finesse et beaucoup d'émotion.
Un roman très réussi, qui fait à la fois réfléchir, rire et pleurer, et un de mes livres préférés.

Les Robots (Isaac Asimov)

note: 5Un grand classique de science-fiction Marianne - 8 avril 2020

À travers 9 nouvelles, ce livre imagine l'évolution des robots. J'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur met les personnages face à des problèmes qu'ils ne peuvent résoudre qu'en analysant de façon logique le comportement des robots. Pas de robots tueurs ici, seulement des machines construites pour servir l'humanité, que le livre réussit à rendre complexes et passionnantes.

Retour Haut